Pourquoi le commerce de centre ville amorce son retour en force ?

Déserter le commerce de centre ville, pour acheter ailleurs ce n’est pas nouveau !

Depuis des dizaines d’années, le commerce de proximité a vu son attrait diminuer avec l’essor des grandes surfaces qui proposaient alors  : plus de choix, plus de praticité , plus de rapidité et surtout des prix moins chers , alors que dans le même temps, certains commerçants, forts de leur monopole avaient oublié leurs basiques, laissant de coté le sens du client.

Avec l’arrivée d’internet, même les grandes surfaces, devenues trop grandes et trop éloignées ont perdu de leur attrait face à une nouvelle offre proposant plus de choix, plus de praticité , plus de rapidité et surtout des prix moins chers .

Mais internet n’ pas changé que le mode d’achat, il a bouleversé en profondeur les comportements client, lui donnant une nouvelle liberté : pouvoir acheter ce qu’il veut,  où il veut, quand il veut et comme il veut , mais aussi vérifier les informations produits, connaitre l’histoire de la marque,…

Tout devient possible et à partir de là, c’est le client qui a le contrôle !

Les nouveaux outils issus des technologies et de communication renforcent encore le pouvoir du consommateur à travers son niveau d’information et sa capacité d’arbitrage. Les mutations sociétales, amenées par ces nouvelles possibilités ont provoqué de profonds changements dans les attentes et les comportements consommateurs.

Gâté comme un enfant roi par la technologie et la numérisation, le consommateur français n’a jamais été aussi exigeant : il veut être identifié, disposer d’informations pertinentes, être recontacté si besoin, être servi dans les meilleures conditions, être remercié de sa fidélité, avoir accès à ses informations et surtout … ne pas perdre de temps !

En parallèle, avec la baisse de pouvoir d’achat liée à la crise, la prise de conscience des enjeux du développement durable et la nécessité de consommer plus responsable, de nouveaux modes de consommation ont privilégié l’usage et le partage, plutôt que la propriété.

La désindustrialisation et la montée du chômage ont sensibilisé les français à la nécessité de consommer des produits fabriqués dans l’Hexagone et même proche de chez eux.

Un client plus exigeant, plus impatient et en recherche grandissante de proximité!

Selon le baromètre réalisé par le CSA, pour les 12emes assises nationales du centre-ville, la fréquentation se maintient et l’on note un attachement fort, plus particulièrement des jeunes. 73% des sondés fréquentent leur centre-ville au moins une fois par semaine.

Mais l’utile prend le pas sur l’agréable : les occasions de fréquenter le centre ville pour faire du shopping ou participer à des activités culturelles baissent, tandis que faire des courses alimentaires grimpent dépassant les 40 % de réponses.

Le renouveau du centre-ville : l’affaire de tous !

9 Français sur 10 considèrent que la modernisation du centre ville doit être l’un des objectifs principaux des Maires (dont 45% qui l’estime tout à fait prioritaire).  Et ils sont prêts à participer :

Quels leviers activer pour dynamiser les centres-villes ?

Plus que jamais le temps est devenu une contrainte dans nos vies hyper-occupées.  La proximité devient un atout, à la condition que son accès en soit simplifié !
La facilité d’accès est d’ailleurs le premier levier de fréquentation du centre ville (et un frein exprimé lorsque cet accès  reste compliqué ou le stationnement rare et/ou cher)

Les clients sont en demande de convivialité; outre le fait qu’un centre ville agréable les incite à flâner, ils sont en attentes d’animations, d’événements, de WIFI gratuit et même d’une carte de fidélité « centre-ville ».

Mais c’est l’offre qui fera demain la différence, une offre étoffée, axée sur la consommation responsable et locale.

Parce que 92% des sondés recherchent des produits de saison et privilégient la qualité plus que la quantité, tandis que plus de 80% recherchent des produits respectueux de l’environnement et essaient de privilégier au maximum le commerce local.

Demain : des centres-villes à personnaliser !

Le consommateur est devenu unique, et avec lui des attentes multiples, qui se différencient en fonction des typologies de ville et  se regroupent  en fonction des catégories d’ages auxquelles ils appartiennent ! 

Pour satisfaire à toutes ces demandes, il va falloir proposer en magasin, ce que le client n’a pas sur Internet : à savoir : de la relation humaine et l’échange avec des vendeurs disponibles et informés.

Ne pas perdre de temps, avoir un large choix et être reconnu et considéré sont autant d’attentes que le consommateur actuel ne veut plus sacrifier.  Sa sensibilisation grandissante au développement durable, incluant sociétal et environnemental,le rapproche d’une consommation plus responsable et de plus en plus locale.

Sa recherche d’une relation personnalisée et d’une expérience réussie est un atout supplémentaire pour le commerce de proximité.

Pour toutes ces raisons et parce que les différents modes de commerce se complètent et s’enrichissent plutôt qu’ils ne s’opposent, le commerce de proximité a toutes les cartes en main pour se réinventer et retrouver une place de choix dans le cœur des consommateurs.

source :  http://www.centre-ville.org/wp-content/uploads/2017/06/Barometre2017.pdf

 

Publicités

FLIGHT 001: Le pop-up anniversaire de Baggu ! — RETAIL IN …

Baggu est un fabricant de sacs et accessoires, connus pour ses dessins originaux, ses couleurs vives et ses imprimés hors norme. Leur vocation est de proposer des sacs respectueux de l’environnement sans sacrifier le look. Fondé en 2007, par Emily Sugihara et sa mère Joan, Baggu a commencé avec un sac en nylon, simple et […]

via FLIGHT 001: Le pop-up anniversaire de Baggu ! — RETAIL IN …