Archives pour la catégorie MAGASINS CONNECTES

Cross canal, showrooming, toutes les tendances qui influencent le comportement en point de vente

Le Centre Commercial Rosny 2 réécrit son histoire !

Le 1er centre historique de l’Est parisien, Rosny 2, vient de faire peau neuve , renouant avec son attractivité originelle !

Rosny 12-15

Ouvert en 1973, ce centre – à l’époque précurseur – avait pas mal vieilli, malgré une rénovation en 1997 !    La refonte qui vient de se terminer en fait aujourd’hui, une destination shopping et loisirs, incontournable de l’est parisien, installant toutes les enseignes dans un nouvel écrin, au design soigné !

Lire la suite Le Centre Commercial Rosny 2 réécrit son histoire !

3 jours au cœur du RETAIL 3.0 – Partie 5 (fin)

Partie 5 : Hors des sentiers battus .

Si UNIQLO s’est associé ponctuellement au MOMA pour faire entrer l’art dans son point de vente, pour

GALERIA MELISSA

cela fait partie de son concept.  Le concept de cette enseigne, créée en 2012 et qui ne vend que des chaussures en caoutchouc, se situe entre la boutique de chaussures et la galerie d’art.Capture d’écran 2015-11-18 à 19.05.44

En effet, si le mobilier de présentation, aux formes non conventionnelles, est conçu pour durer, le décor lui est éphémère.Capture d’écran 2015-11-18 à 19.06.34

Tous les 3 mois, il est confié à un nouvel artiste, qui laisse libre court à son imagination, pour transformer en œuvre, grandeur nature, cette petite boutique de soho. Lire la suite 3 jours au cœur du RETAIL 3.0 – Partie 5 (fin)

3 jours au cœur du RETAIL 3.0 – Partie 4

La personnalisation est partout, c’est une autre tendance marquante du RETAIL 3.0, où la technologie n’a d’intérêt que si elle sert le client final, qui se veut unique.  Et cette unicité est bien souvent prise en compte, comme on vient de le voir plus tôt avec le concept BirchBox.

Partie 4 : La personnalisation au cœur du concept.

Consommer oui, mais consommer autrement, en m’appuyant sur mes propres repères ou en me construisant un offre propre.  J’ai donc scindé en 2 cette tendance : « c’est comme chez moi » et « c’est rien que pour moi »

C’EST COMME CHEZ MOI
o
ù comment le retail met le client en situation confortable, en le plongeant dans un univers familier.

HOTEL CITIZEN M

A l’instar de YOTEL, évoqué dans la partie 1, Hotel Citizen M se démarque des hôtels classiques par un parti pris original : « Se débarrasser des clichés hôteliers pour faire oublier aux clients qu’ils sont dans un hôtel  »  Capture d’écran 2015-11-17 à 19.00.28

Lire la suite 3 jours au cœur du RETAIL 3.0 – Partie 4

3 jours au cœur du RETAIL 3.0 – Partie 3

Annoncés comme les fossoyeurs des magasins il y a peu, les pure-players se sont rendus à l’évidence, qu’il n’y avait pas de salut sans points de vente physiques, même si celui-ci peut être éphémère.

Partie 3 : Quand les pure players traversent l’écran

LITTLE BITS l’a bien compris.

Little Bits, une start-up qui veut rendre la technologie accessible à tous, a développé une plateforme de modules électroniques interchangeables qui permettent à tout un chacun de créer ses propres objets électroniques.  Le système est enfantin, l’assemblage se fait par aimant et la création de circuit est instantanée.  Little Bits se définit comme « la boite à outils des inventeurs ».Capture d’écran 2015-11-17 à 14.21.38

Du site communautaire au lab éphémère
En kit, ou pièce par pièce, vous pouvez acheter tous les composants dont vous avez besoin pour créer un système ingénieux, sur le site de la marque, site qui partage également toutes les réalisations des clients.

Mais quoi de plus excitant que de pouvoir partager en live, la création du public.  C’est pour cette raison que Little Bits a créé son premier point de vente !  mais pas question d’ouvrir une boutique conventionnelle, ce sont des inventeurs après tout !Capture d’écran 2015-11-17 à 14.22.58

Lire la suite 3 jours au cœur du RETAIL 3.0 – Partie 3

3 jours au cœur du RETAIL 3.0 – Partie 2

Ce qui me frappe à chaque voyage à New York, c’est cette capacité qu’on les gens à innover ! Ici pas de frein, on a l’impression que tout est possible, qu’une idée, aussi farfelue soit-elle peut être tentée.
Et tant pis si cela ne fonctionne pas, il en restera toujours quelque chose ! Essayer c’est déjà réussir, alors que j’ai le sentiment qu’en France on se pose tellement de question qu’on a du mal à agir !Capture d’écran 2015-11-17 à 11.35.52

Si le mouvement se fait un peu sentir chez nous, une tendance forte que j’ai relevée (elle n’est pas neuve, mais elle perdure) c’est celle de l’hyper-spécialisation. J’évoquais Normal dans la première partie de ce topo, il en est un bon exemple. Alors que certains croyaient le magasin en fin de vie, une marque comme Normal est capable d’ouvrir une boutique autour d’un seul produit, qui plus est n’est pas présent physiquement.

Les exemples sont nombreux, je m’arrêterai juste sur 2 ou 3 d’entre eux, en commençant par un contrexemple , celui du multi-spécialiste » Lire la suite 3 jours au cœur du RETAIL 3.0 – Partie 2

3 jours au cœur du RETAIL 3.0 – Partie 1

New York, LA ville de tous les superlatifs et de tous les extrêmes,  LA ville où tout est possible et  bien évidemment LA ville de toutes les innovations RETAIL

Partie 1 : La Technologie est partout, mais où se cache-t-elle ?

Si Times Square continue à vous éblouir de ses milles feux à la nuit tombée, la présence de la technologie, à laquelle aspire tant le retailer européen, n’a pas la première place dans le retail à New York!

Je m’explique ! Bien sur qu’elle est partout cette technologie, mais pour ainsi dire, on ne la voit pas, elle ne nous écrase pas, elle est juste UTILE. Lire la suite 3 jours au cœur du RETAIL 3.0 – Partie 1

Le Nord s’inscrirait-il comme la SILICON VALLEY française ?

Avec la montée en puissance d’Euratechnologies, ce Pôle d’excellence économique dédié aux Technologies de l’information et de la communication (TIC) qui ne cesse de multiplier les initiatives novatrices,  l’inauguration du SILAB, il y a quelques jours ,  suivie de prés du salon « Conext »,  Lille se fait de plus en plus remarquer pour son ouverture aux nouvelles technologies !

ICCstartupawards

L’Institut du Commerce Connecté, qui est un réseau d’experts qui animent des conférences, ateliers et formation inter et intra-entreprises sur les enjeux actuels du Commerce Connecté organise la 1ère Cérémonie des « « ICC Start-up Awards », l’événement du commerce connecté.

Lire la suite Le Nord s’inscrirait-il comme la SILICON VALLEY française ?

Lille : « CAPITALE DU COMMERCE DU FUTUR » !

L’inauguration du SILAB, ce matin, ne viendra pas contredire la réputation de la capitale des Flandres, depuis longtemps, reconnue comme la capitale européenne de la vente à distance et de la grande distribution, avec  dans la métropole 11 entreprises  qui figurent parmi les 20 premiers distributeurs français et 219 sociétés qui réalisent ensemble plus de 65% du CA national de la vente à distance !Capture d’écran 2015-10-12 à 19.51.50

900 M2 dédiés à l’innovation pour le commerce du futur !

SILab, pour Shopping Innovation Lab, c’est une plateforme, créée au sein du pôle d’excellence d’EURATECHNOLOGIES par le PICOM, pour accélérer l’innovation du commerce du futur ! Elle met à disposition des entreprises et des laboratoires  de recherche,  un environnement de développement, de simulation, de tests et d’évaluation pour la réalisation de solutions et des services innovants, destinés au consommateur.

Ce centre de ressources opérationnelles, unique en Europe, offre une combinaison originale d’équipements technologiques et de compétences à forte valeur ajoutée. « Il s’agit d’une véritable fabrique à concevoir, prototyper et produire des services innovants, je la qualifierais d’usine 3.0 car le numérique y est omniprésent » précise JL Soufflet, président du SILab. Lire la suite Lille : « CAPITALE DU COMMERCE DU FUTUR » !

Louise, la nouvelle jeunesse de DAMART !

Jeudi dernier a été inauguré, à Bruxelles, le tout nouveau concept de la marque, concrétisation d’un travail entrepris autour du rajeunissement de la marque.

Capture d’écran 2015-09-21 à 15.34.06

Un passé international

Vieille de 60 ans, Damart a autrefois rayonné sur le monde avant de se recentrer sur un périmètre plus européen : France, Belgique, Angleterre et Suisse étant son cœur de marché.

Aujourd’hui, Damart a entrepris de capitaliser à nouveau sur une notoriété ancienne, en travaillant en « agilité » et avec des partenaires reconnus pour leurs forces, dans leur pays respectif :

  • En Espagne et au Portugal,  c’est « El Corte Ingles », qui libère quelques mètres linéaires de leurs points de vente, pour présenter les produits
  • En Australie et au Japon, ce sont des spécialistes de la VAD qui accompagnent la marque
  • En Allemagne, les produits sont vendus  par le biais d’une chaine de télé-shopping,

Partout le public ciblé est le même : la femme de plus de 55 ans .

Une cliente nouvelle !

Mais comme cette femme a bien changé, il était nécessaire pour Damart de se réinventer !  C’est ce qu’a entrepris la marque depuis 5 ans maintenant, agissant sur 3 axes essentiels : Lire la suite Louise, la nouvelle jeunesse de DAMART !

Le CROSS CANAL bénéficie au point de vente !

Capture d’écran 2015-02-12 à 17.29.4714h30, ce jeudi, le tout nouveau DG de Kiabi nous accueille pour une conférence de presse, au cœur même du siège nordiste.  L’occasion de faire un point sur l’année 2014 et les objectifs de 2015.

Nicolas Hennon a le sourire, l’année 2014 a pour Kiabi, les COULEURS de la réussite :
Un chiffre d’affaires en progression dans un marché atone,
12 ouvertures de magasins (dont 4 en France) et dans tous les pays, le développement de la livraison Web en magasin et de l’e-reservation.

Et le cross canal semble réussir à Kiabi : le développement de nouveaux sites, la proposition de nouveaux services accentuent la fidélité à l’enseigne. « Une cliente qui se digitalise, c’est plus de fréquentation en point de vente et une augmentation du panier « . On est loin de la désaffection du magasin, au profit du Web.  Les frontières sont définitivement tombées entre les canaux, à condition que le distributeur ait tout organisé pour !

Et c’est vraisemblablement la force de Kiabi, qui, en parallèle du développement de son nouveau concept (KIABI ONE) a créé toutes les passerelles et a mis tous les moyens en place pour que la cliente puisse assouvir ses envies d’achat d’où qu’elle veuille.  De quoi faire de Kiabi, pour la première année, le leader textile (en France) en volume (ce qui était déjà le cas) et en valeur (puisqu’ils viennent de doubler les Galeries Lafayette).

Mais le nouveau dirigeant assure qu’ils n’ont aucune raison de s’en tenir là !
Les objectifs 2015 sont ambitieux :
– Asseoir le leadership de l’enseigne en France et accélérer les ouvertures dans les 3 principaux pays étrangers (Espagne, Italie et Russie), espérant ainsi ouvrir 30 magasins et se rapprocher de la cible des 500 magasins
– Devenir la marque mode préférée (et attendue) des françaises, en accompagnant la cliente dans la composition de la silhouette (à la fois par le merchandising web et point de vente, mais aussi par le coaching)
– Mettre de l’agilité dans la mode en réduisant de moitié les délais de livraison pour un volume doublé
– Augmenter la satisfaction collaborateurs, en mettant en œuvre la nouvelle vision axée autour d’une mission « OFFRIR AU MONDE DU BONHEUR A PORTER », en encourageant la prise de risque de chacun et en modifiant le modèle de gouvernance.  Tout cela au service de la transformation de l’entreprise.

« C’est la force des talents individuels, qui fait la force de l’entreprise » conclut Nicolas Hennon, qui souhaite que l’innovation puisse émerger de chaque collaborateur, pour emmener plus haut encore l’entreprise.

Qui a dit que le point de vente était mort ?