Archives du mot-clé Lille

A Lille, l’Hiver sera chaud !

« Froid moi ? Jamais ! Je porte Thermolactyl ! » rappellera aux plus vieux d’entre nous, un slogan des années 70 !phototag

Qui aurait pu penser que prés de 50 ans plus tard, Thermolactyl ne devienne « The new cool » ?

capture-decran-2016-12-09-a-17-11-50

Outre l’attrait actuel du vintage, Thermolactyl a traversé les âges en améliorant un procédé jamais égalé depuis, tandis que Damart – à l’origine de ce produit- a entamé une transformation à 360°de son modèle : renouveau de l’offre et du style, nouvelle approche marketing, refonte du site marchand et du concept magasin,…  De quoi dépoussiérer une marque, qui a longtemps trainé une image vieillissante.popup-shop-damart-mur-vintage

Alors, quel meilleur moyen qu’un pop up store, pour faire découvrir à une nouvelle clientèle, un produit iconique, qui a su se réinventer ?

popup-shop-damart-facade   Un an, après l’expérience d’un pop up en région parisienne, Damart inaugure sa nouvelle boutique éphémère, entièrement dédiée au Thermolactyl, à Lille, au cœur de la région berceau de la marque. Lire la suite A Lille, l’Hiver sera chaud !

Le Nord s’inscrirait-il comme la SILICON VALLEY française ?

Avec la montée en puissance d’Euratechnologies, ce Pôle d’excellence économique dédié aux Technologies de l’information et de la communication (TIC) qui ne cesse de multiplier les initiatives novatrices,  l’inauguration du SILAB, il y a quelques jours ,  suivie de prés du salon « Conext »,  Lille se fait de plus en plus remarquer pour son ouverture aux nouvelles technologies !

ICCstartupawards

L’Institut du Commerce Connecté, qui est un réseau d’experts qui animent des conférences, ateliers et formation inter et intra-entreprises sur les enjeux actuels du Commerce Connecté organise la 1ère Cérémonie des « « ICC Start-up Awards », l’événement du commerce connecté.

Lire la suite Le Nord s’inscrirait-il comme la SILICON VALLEY française ?

Le dressing de la Redoute au pied du Grand Palais !

Depuis ce matin, un container gris, agrémenté de rose, est planté sur le parvis du Zenith de Lille, le temps du salon #conext qui se déroule à cet endroit, il s’agit de « My Dressing » by la Redoute !

IMG_3733

A peine entré, une hôtesse, vous tend avec le  sourire, un bracelet fluo, qui n’est autre que l’objet connecté qui vous accompagnera pendant votre visite!IMG_3736

1ère connexion à la borne, une adresse mail pour s’identifier et vous voilà prête à faire vos achats à l’intérieur de ce qui n’est autre que le Pop Up store de la Redoute, qui sillonne la France depuis plusieurs mois ! Lire la suite Le dressing de la Redoute au pied du Grand Palais !

Lille : « CAPITALE DU COMMERCE DU FUTUR » !

L’inauguration du SILAB, ce matin, ne viendra pas contredire la réputation de la capitale des Flandres, depuis longtemps, reconnue comme la capitale européenne de la vente à distance et de la grande distribution, avec  dans la métropole 11 entreprises  qui figurent parmi les 20 premiers distributeurs français et 219 sociétés qui réalisent ensemble plus de 65% du CA national de la vente à distance !Capture d’écran 2015-10-12 à 19.51.50

900 M2 dédiés à l’innovation pour le commerce du futur !

SILab, pour Shopping Innovation Lab, c’est une plateforme, créée au sein du pôle d’excellence d’EURATECHNOLOGIES par le PICOM, pour accélérer l’innovation du commerce du futur ! Elle met à disposition des entreprises et des laboratoires  de recherche,  un environnement de développement, de simulation, de tests et d’évaluation pour la réalisation de solutions et des services innovants, destinés au consommateur.

Ce centre de ressources opérationnelles, unique en Europe, offre une combinaison originale d’équipements technologiques et de compétences à forte valeur ajoutée. « Il s’agit d’une véritable fabrique à concevoir, prototyper et produire des services innovants, je la qualifierais d’usine 3.0 car le numérique y est omniprésent » précise JL Soufflet, président du SILab. Lire la suite Lille : « CAPITALE DU COMMERCE DU FUTUR » !

CARREFOUR EURALILLE : L’HYPER-URBAIN MULTIFACETTES

IMG_3338

Pas si simple d’être un hypermarché au cœur du 3ème quartier d’affaires de France !
Pas si simple d’être un lieu de passage entre 2 gares internationales peuplées de « navetiers » pressés !
Pas si simple d’être implanté au pied de résidences bourrées d’étudiants hyper-connectés !
Pas si simple de jongler entre une clientèle active de bureau, en attente d’efficacité et une clientèle de proximité, désireuse de convivialité et de praticité !
Pas si simple de répondre à   toutes ces attentes parfois bien opposées, surtout, quand l’hypermarché en question est implanté sur 12 000M2 sur 2 étages, au fond d’une galerie commerciale, alors que le consommateur, de plus en plus pressé, se tourne naturellement vers la vente à distance et le Drive !
Pas si simple, me direz vous !  C’était sans compter sur la détermination de Thierry Demettre, le directeur et des équipes de Carrefour !

Profitant de la rénovation du Centre Commercial vieillissant, les équipes ont repensé complètement leur hypermarché, du point de vue de leurs clients multiples : les écouter a permis de les comprendre et de leur offrir l’hyper qui leur ressemblait !

Pour cela, le nouvel hyper a été construit autour de 4 axes :

1. Tant qu’à être urbain, soyons le vraiment !

Ici tout est fait pour l’achat rapide ! Le plan du magasin a été redessiné, réduisant la surface à 7800 M2 sur un même niveau, sans perdre en offre produits .

Loin des implantations classiques, les rayons sont organisés par besoin et judicieusement implantés en fonction des 2 accès au point de vente.  Les gammes ont été revues, en complémentarité de l’offre du centre commercial.

Pas de pharmacie, ni de librairie dans la galerie ?  Qu’importe, dés l’entré de l’hyper, on trouve une parapharmacie, isolée du reste du magasin et un rayon presse proposant + de 2000 titres ; de quoi faire ses achats rapidement avant de sauter dans le prochain train !IMG_3346

De passage ou à la pause déjeuner, l’autre accès vous amène directement au pôle « snacking » particulièrement développé, mêlant  linéaires de produits préparés et sandwichs faits sur place !  Vous pourrez réchauffer votre plat préparé ou avaler votre sandwich, confortablement installés sur des grandes tables, disposées tant à l’intérieur, qu’à l’extérieur du point de vente.IMG_3365

2. De la convivialité pour plus de proximité !

IMG_3358Pour répondre aux besoins des clients de proximité, l’accent a été particulièrement mis sur le développement des produits frais, créant en fond de point de vente, une réélle « place du marché » dont l’offre a été complètement repensée en fonction des moments de vie clients.  Des espaces thématiques ont été développés par exemple, autour des moments festifs et des envies de manger différemment.

IMG_3353Corners de produits italiens ou espagnols, boutique du saumon fumé (où le saumon est fumé et tranché devant le client), produits traiteur élaborés sur place, pains, viennoiseries et pâtisseries faites maison par des professionnels se partagent l’espace avec les habituels stands fromage, charcuterie, boucherie et poissonnerie, qui n’ont à rougir de rien non plus !IMG_3357

Au centre de cette place, le rayon fruits et légumes met en valeur les producteurs locaux ! Car ici, si la clientèle est étrangère à plus de 20%, on revendique son implantation locale par un marquage fort des produits régionaux mais aussi par un rayon complet proche de la sortie, proposant un large choix de produits du nord, qui ne demandent qu’à être emmenés comme souvenirs par les voyageurs de passage !IMG_3360

Mais la « nourriture » peut également prendre une forme plus subtile encore, celle de la nourriture de l’esprit ! Car la culture n’a pas été rognée dans le cadre de la réduction de surface, bien au contraire !  Force historique de ce magasin, le rayon a été développé, densifié grâce à des bibliothèques coulissantes et aménagé pour donner envie au client de se poser quelques instants pour parcourir le pitch du dernier Best seller ou tout simplement faire une pause .IMG_3351

3. De la praticité pour gagner du temps !

Être un hypermarché urbain oblige ! Il fallait, en plus d’une offre hyper-adaptée, réfléchir aux services les plus attendus par les clients.  Faire ses courses entre midi et deux quand on travaille juste à coté, et se faire livrer le soir, quelle belle idée !  Muni d’un self scanning, le (la) client(e) remplit son caddy, passe à la caisse qui lui est dédiée et laisse le soin au livreur d’emballer ses courses et de les lui livrer à domicile à l’heure convenue !IMG_3362

Le client préfère commander* depuis son mobile ou son ordi et venir chercher les produits en magasin.  Pas de souci avec le « click and collect » (*sauf alimentaire).
Plus encore, pour les aficionados de la commande en ligne, Carrefour offre la possibilité de retirer leurs colis, commandés n’importe où sur le web, dans leur relai Kiala.

4. L’innovation au service du client !

Le commerce est en mouvement permanent, aujourd’hui plus qu’hier, mais l’innovation n’a de sens que si elle est utile au client !
Bien sûr, ici le Wifi est gratuit et illimité, on peut payer sans contact, cela devient la règle ! Mais le magasin est à l’origine d’une première mondiale : une application dédiée géolocalise les produits en promo, grâce à la technologie LED.

000134218_75
photo LSA

« Promo C-où », une fois embarquée sur votre Iphone, vous emmène à quelques centimètres des produits que vous aurez repérés sur le site ou dans le tract en cours.  De quoi vous éviter de perdre du temps en cherchant la bonne affaire.

Un hyper ouvert sur la galerie !

Pour que le parcours client se termine en beauté, la ligne de caisse a été , elle aussi, complètement rénovée.
A chaque extrémité, un pôle de 15 caisses en LS et 2 pôles de 10 et 16 caisses paniers gérés chacuns par une file unique, encadrent quelques caisses classiques.  De quoi fluidifier cette dernière formalité.IMG_3343

Ouverts sur la galerie, on retrouve les classiques services de Carrefour, qui ont été ici tous recentrés autour d’un même comptoir: Accueil, SAV, billeterie, click and collect, retrait des colis,…

Une innovation encore, toujours pour répondre aux demandes des clients, une véritable boutique de fleuriste jouxte cette zone de services.  Ouverte elle aussi sur la galerie, elle propose aux visiteurs une prestation offerte par du personnel Carrefour spécialement formé à ce nouveau service et qui a découvert un nouveau métier.IMG_3337

Si Carrefour Euralille s’est appuyé sur la connaissance de ses clients multiples pour créer un hyper à leur image, il a également amené certains de ses collaborateurs à évoluer vers de nouveaux métiers !

Bravo pour l’initiative et le résultat !

Pour en savoir plus : http://www.carrefour.fr/magasin/lille

 

 

Le CROSS CANAL bénéficie au point de vente !

Capture d’écran 2015-02-12 à 17.29.4714h30, ce jeudi, le tout nouveau DG de Kiabi nous accueille pour une conférence de presse, au cœur même du siège nordiste.  L’occasion de faire un point sur l’année 2014 et les objectifs de 2015.

Nicolas Hennon a le sourire, l’année 2014 a pour Kiabi, les COULEURS de la réussite :
Un chiffre d’affaires en progression dans un marché atone,
12 ouvertures de magasins (dont 4 en France) et dans tous les pays, le développement de la livraison Web en magasin et de l’e-reservation.

Et le cross canal semble réussir à Kiabi : le développement de nouveaux sites, la proposition de nouveaux services accentuent la fidélité à l’enseigne. « Une cliente qui se digitalise, c’est plus de fréquentation en point de vente et une augmentation du panier « . On est loin de la désaffection du magasin, au profit du Web.  Les frontières sont définitivement tombées entre les canaux, à condition que le distributeur ait tout organisé pour !

Et c’est vraisemblablement la force de Kiabi, qui, en parallèle du développement de son nouveau concept (KIABI ONE) a créé toutes les passerelles et a mis tous les moyens en place pour que la cliente puisse assouvir ses envies d’achat d’où qu’elle veuille.  De quoi faire de Kiabi, pour la première année, le leader textile (en France) en volume (ce qui était déjà le cas) et en valeur (puisqu’ils viennent de doubler les Galeries Lafayette).

Mais le nouveau dirigeant assure qu’ils n’ont aucune raison de s’en tenir là !
Les objectifs 2015 sont ambitieux :
– Asseoir le leadership de l’enseigne en France et accélérer les ouvertures dans les 3 principaux pays étrangers (Espagne, Italie et Russie), espérant ainsi ouvrir 30 magasins et se rapprocher de la cible des 500 magasins
– Devenir la marque mode préférée (et attendue) des françaises, en accompagnant la cliente dans la composition de la silhouette (à la fois par le merchandising web et point de vente, mais aussi par le coaching)
– Mettre de l’agilité dans la mode en réduisant de moitié les délais de livraison pour un volume doublé
– Augmenter la satisfaction collaborateurs, en mettant en œuvre la nouvelle vision axée autour d’une mission « OFFRIR AU MONDE DU BONHEUR A PORTER », en encourageant la prise de risque de chacun et en modifiant le modèle de gouvernance.  Tout cela au service de la transformation de l’entreprise.

« C’est la force des talents individuels, qui fait la force de l’entreprise » conclut Nicolas Hennon, qui souhaite que l’innovation puisse émerger de chaque collaborateur, pour emmener plus haut encore l’entreprise.

Qui a dit que le point de vente était mort ?

 

A LILLE, maintenant LA COMTESSE VOUS RECOIT CHEZ ELLE !

Image 5

UN PEU D’HISTOIRE POUR COMMENCER

Créée il y a 106 ans, dans le Sud-Ouest, par deux passionnés de la gastronomie qui voulaient fabriquer le meilleur foie gras du monde, la « Comtesse du Barry » s’est d’abord fait connaitre sur les foires et marchés avant de développer sa vente par correspondance dés 1936.

L’entreprise a connu une croissance régulière, elle a bâti sa renommée au fil du temps, élargissant et diversifiant sa production, sans jamais sacrifier la qualité de sa cuisine.

Dans les années 70, une grève postale de 40 jours paralyse l’envoi des courriers et des produits et pousse la marque à ouvrir son premier point de vente à Paris !
Le développement de la société se poursuit conjointement entre l’ouverture de nouvelles boutiques et la montée en puissance de la vente à distance ! De quoi préparer la « Comtesse du Barry » au passage cross canal et à en faire, en 1996, la première société gastronomique à proposer ses produits en vente par internet.Il y a un an, jour pour jour, Jérôme Fourest prenait la direction de l’entreprise rachetée en 2011 par le groupe MVVH et entamait la restructuration du réseau (56 points de vente dont 24 en franchise) Lire la suite A LILLE, maintenant LA COMTESSE VOUS RECOIT CHEZ ELLE !

OSKAB : le client avant tout !

photo 1OSKAB, spécialiste de l’aménagement d’intérieur – meubles de cuisine et de salle de bains, dans un premier temps- a ouvert les portes de son showroom ce matin,  7 rue du centre  , ZI de la pilaterie à Wasquehal (59) .

photo 5[4]Une équipe de spécialistes vous y accueille pour vous faire vivre une expérience personnalisée !

OSKAB, UN CONCEPT !
Oskab combat l’idée reçue que prix bas et qualité moindre sont forcément liés.  En concevant différemment ses produits, en optimisant ses circuits et sa logistique et en faisant de la qualité et du service des devoirs plus que des options, Oskab propose une approche différente de la cuisine et de la salle de bains.photo 3 Lire la suite OSKAB : le client avant tout !

CASTORAMA : un nouveau concept trés (trop ?) coloré !

Ce mardi, le plus grand Castorama de France a réouvert ses portes à Hénin Beaumont (Pas de Calais) avec un nouveau concept.photo 57

LA FAÇADE
Perché en haut du Centre Commercial, le magasin, renouant avec les codes d’origines de l’enseigne, dévoile sa façade blanche, surmontée d’un logo bleu accompagné de la « gélule »jaune,  devenue le fil conducteur graphique très réussi de la marque.

Mais pour ceux qui suivent l’actualité de l’enseigne, cette façade est familière, puisque cela fait maintenant plusieurs années qu’elle existe, le premier exemple ayant ouvert à Villabé en région parisienne.  Fini les 4 couleurs qui symbolisaient les 4 grands métiers Brico-Déco-Bati-Jardin sur une coque bleue, à la IKEA.

Mais si la couleur a disparu, ce n’est que de la façade ! Car, une fois passé le SAS, la couleur est partout !

L’ENTRÉE
Le SAS, reste sobre, dégagé des messages que l’on avait pu voir sur les dernières ouvertures, affirmant simplement haut est fort, la volonté de Casto de baisser ses prix durablement !
A droite de l’entrée, au fond d’un  grand espace sont regroupés les services après vente, retrait et retour de marchandises.

Le grand comptoir d’accueil a disparu, pour laisser place à un simple poste debout où malheureusement personne n’accueillait le client !

Et là le ton est donné : De la couleur partout ! Lire la suite CASTORAMA : un nouveau concept trés (trop ?) coloré !