Archives du mot-clé pure player

CORAZY’s : LE MUJI QUADRICOLORE !

Si je vous dis : « Objets du quotidien , simples et fonctionnels, sans fioriture et de bonne qualité, au design japonais », c’est sur vous pensez MUJI !  Mais si je rajoute « objets colorés et fabriqués exclusivement au Japon » là, il s’agit de CORAZY’s !

Cette marque a construit son concept autour de la couleur – des couleurs devrais-je dire : l’orange, le rose, le vert et le bleu qui sont      LES couleurs de CORAZY’s, choisies pour leurs évocations:

  • L’orange: reflet de la lumière du soleil
  • Le rose : symbole des émotions
  • Le vert : image de la nature et des végétaux qui la composent
  • le bleu : puissance de la mer (chère à Hokusai)

9_emmanuelle_moureaux_corazysElle propose des produits de grande qualité, dont le moindre composant a été fabriqué dans le pays, renouant ainsi avec les qualités ancestrales de l’artisanat japonais.

Vendus sur Internet, environ 150 produits (allant des articles de déco pour la maison, en passant par la papeterie et quelques accessoires de mode) sont déclinés dans chacune des couleurs, laissant ainsi chacun se plonger dans son univers coloriel.

decli-couleurs-01

Rien d’étonnant donc que CORAZY’s, à l’aube de créer son premier point de vente se soit tourné vers Emmanuelle Moureaux pour créer l’écrin de leurs produits.
Car CORAZY’s et Emmanuelle Moureaux partagent la même passion de la couleur !

Cette architecte née en France et installée au japon depuis des années, a fait du travail de la couleur une véritable spécialité.  Selon le concept de « Shikini » (littéralement : créer l’espace avec de la couleur »), elle décline depuis 2004 de nombreux projets dans des domaines variés tels que l’architecture, l’architecture d’intérieur, le design mobilier et produits.2_emmanuelle_moureaux_corazys

Le concept de ce premier point de vente s’appuie sur l’idée de la « bibliothèque ».  L’espace aux murs blancs est aménagé de grandes étagères, blanches elles aussi, s’élevant jusqu’au plafond 10_emmanuelle_moureaux_corazys

et dont les joues dessinent de grandes bandes verticales reprenant les couleurs de la marque.3_emmanuelle_moureaux_corazys

La transparence des étagères apportent de la profondeur à la présentation, en démontrant d’un seul coup d’œil, toute l’harmonie colorielle des produits.6_emmanuelle_moureaux_corazys

Pour utiliser une hauteur qui pourrait devenir inaccessible au client, une collection de faux livres reprenant un camaïeu de chaque coloris est disposée sur les étagères hautes, amplifiant la monochromie de chacune des présentations et renforçant l’effet bibliothèque recherché.4_emmanuelle_moureaux_corazys

Le magasin dégage, comme le veut la marque, enthousiasme et sentiment de bien-être, à travers chaque histoire que les objets rassemblés racontent au client.8_emmanuelle_moureaux_corazys

L’objectif de cette boutique est de donner au passant l’envie de rentrer, de flâner dans les allées, de choisir un objet qui lui parle, comme on choisirait un beau livre dans une bibliothèque, mais aussi de lui faire vivre une expérience agréable pour lui donner envie de revenir.1_emmanuelle_moureaux_corazys

Si vous êtes de passage à Tokyo, retrouvez ce point de vente, ouvert depuis Janvier,  sur Jingumae, dans le quartier chic d’Ayoma !

Adresse :
Tōkyō, Shibuya, Jingū-mae 5-51-3

Photos : © Daisuke Shima / Nacasa & Partners et corazys.com
En savoir plus : corazys.com (en japonais) et www.emmanuellemoureaux.com

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Quand les pure players donnent une leçon de « point de vente » aux retailers classiques !

Annoncé mort par de nombreux experts il y a quelques années, le point de vente physique a assurément encore de beaux jours devant lui !
Certes, il ne sera plus tout à fait pareil à ce qu’il fut à ses grandes heures de gloire, quand il ne souffrait d’aucune concurrence !
Mais la révolution Internet est passée par là, avec son lot d’innovations technologiques chamboulant le rapport du consommateur et du shopping.

La déferlante des sites e-commerce a bousculé un commerce traditionnel, qui se sentant en danger, a parfois réagi de manière désordonnée : Lire la suite Quand les pure players donnent une leçon de « point de vente » aux retailers classiques !

3 jours au cœur du RETAIL 3.0 – Partie 3

Annoncés comme les fossoyeurs des magasins il y a peu, les pure-players se sont rendus à l’évidence, qu’il n’y avait pas de salut sans points de vente physiques, même si celui-ci peut être éphémère.

Partie 3 : Quand les pure players traversent l’écran

LITTLE BITS l’a bien compris.

Little Bits, une start-up qui veut rendre la technologie accessible à tous, a développé une plateforme de modules électroniques interchangeables qui permettent à tout un chacun de créer ses propres objets électroniques.  Le système est enfantin, l’assemblage se fait par aimant et la création de circuit est instantanée.  Little Bits se définit comme « la boite à outils des inventeurs ».Capture d’écran 2015-11-17 à 14.21.38

Du site communautaire au lab éphémère
En kit, ou pièce par pièce, vous pouvez acheter tous les composants dont vous avez besoin pour créer un système ingénieux, sur le site de la marque, site qui partage également toutes les réalisations des clients.

Mais quoi de plus excitant que de pouvoir partager en live, la création du public.  C’est pour cette raison que Little Bits a créé son premier point de vente !  mais pas question d’ouvrir une boutique conventionnelle, ce sont des inventeurs après tout !Capture d’écran 2015-11-17 à 14.22.58

Lire la suite 3 jours au cœur du RETAIL 3.0 – Partie 3

Nouveaux mots du marketing et du commerce connecté.

072022B - Hands flicking through text book.

Si vous vous intéressez un peu aux différents écrits sur le marketing, les réseaux sociaux et le commerce connecté, sans doute vous êtes vous trouvés face à des mots dont la signification vous échappe !

On a depuis longtemps été habitué aux anglicismes et autres raccourcis utilisés dans le monde du marketing et de la communication, mais depuis quelques temps, avec l’évolution du commerce, les choses se compliquent.

Outre les mots anglais repris (ne dites plus ordinateur ou  tablette, dites  « device »),
on découvre des expressions (en général réversibles telle que « Web to store et Store to Web),
des associations de mots pour en créer de nouveau en anglais (crowdsourcing, chatbot, astroturfing,…) ou en français (phygital, mobiquité, …)
mais la vraie tendance est à l’acronyme (ROPO, ATAWAD et autre SoLoMo)

Voici donc un humble ( et incomplet) éclairage de ces nouveaux mots qui jalonnent lectures et discussions ! Lire la suite Nouveaux mots du marketing et du commerce connecté.