Pourquoi le commerce de centre ville amorce son retour en force ?

Déserter le commerce de centre ville, pour acheter ailleurs ce n’est pas nouveau !

Depuis des dizaines d’années, le commerce de proximité a vu son attrait diminuer avec l’essor des grandes surfaces qui proposaient alors  : plus de choix, plus de praticité , plus de rapidité et surtout des prix moins chers , alors que dans le même temps, certains commerçants, forts de leur monopole avaient oublié leurs basiques, laissant de coté le sens du client.

Avec l’arrivée d’internet, même les grandes surfaces, devenues trop grandes et trop éloignées ont perdu de leur attrait face à une nouvelle offre proposant plus de choix, plus de praticité , plus de rapidité et surtout des prix moins chers .

Mais internet n’ pas changé que le mode d’achat, il a bouleversé en profondeur les comportements client, lui donnant une nouvelle liberté : pouvoir acheter ce qu’il veut,  où il veut, quand il veut et comme il veut , mais aussi vérifier les informations produits, connaitre l’histoire de la marque,…

Tout devient possible et à partir de là, c’est le client qui a le contrôle !

Les nouveaux outils issus des technologies et de communication renforcent encore le pouvoir du consommateur à travers son niveau d’information et sa capacité d’arbitrage. Les mutations sociétales, amenées par ces nouvelles possibilités ont provoqué de profonds changements dans les attentes et les comportements consommateurs.

Gâté comme un enfant roi par la technologie et la numérisation, le consommateur français n’a jamais été aussi exigeant : il veut être identifié, disposer d’informations pertinentes, être recontacté si besoin, être servi dans les meilleures conditions, être remercié de sa fidélité, avoir accès à ses informations et surtout … ne pas perdre de temps !

En parallèle, avec la baisse de pouvoir d’achat liée à la crise, la prise de conscience des enjeux du développement durable et la nécessité de consommer plus responsable, de nouveaux modes de consommation ont privilégié l’usage et le partage, plutôt que la propriété.

La désindustrialisation et la montée du chômage ont sensibilisé les français à la nécessité de consommer des produits fabriqués dans l’Hexagone et même proche de chez eux.

Un client plus exigeant, plus impatient et en recherche grandissante de proximité!

Selon le baromètre réalisé par le CSA, pour les 12emes assises nationales du centre-ville, la fréquentation se maintient et l’on note un attachement fort, plus particulièrement des jeunes. 73% des sondés fréquentent leur centre-ville au moins une fois par semaine.

Mais l’utile prend le pas sur l’agréable : les occasions de fréquenter le centre ville pour faire du shopping ou participer à des activités culturelles baissent, tandis que faire des courses alimentaires grimpent dépassant les 40 % de réponses.

Le renouveau du centre-ville : l’affaire de tous !

9 Français sur 10 considèrent que la modernisation du centre ville doit être l’un des objectifs principaux des Maires (dont 45% qui l’estime tout à fait prioritaire).  Et ils sont prêts à participer :

Quels leviers activer pour dynamiser les centres-villes ?

Plus que jamais le temps est devenu une contrainte dans nos vies hyper-occupées.  La proximité devient un atout, à la condition que son accès en soit simplifié !
La facilité d’accès est d’ailleurs le premier levier de fréquentation du centre ville (et un frein exprimé lorsque cet accès  reste compliqué ou le stationnement rare et/ou cher)

Les clients sont en demande de convivialité; outre le fait qu’un centre ville agréable les incite à flâner, ils sont en attentes d’animations, d’événements, de WIFI gratuit et même d’une carte de fidélité « centre-ville ».

Mais c’est l’offre qui fera demain la différence, une offre étoffée, axée sur la consommation responsable et locale.

Parce que 92% des sondés recherchent des produits de saison et privilégient la qualité plus que la quantité, tandis que plus de 80% recherchent des produits respectueux de l’environnement et essaient de privilégier au maximum le commerce local.

Demain : des centres-villes à personnaliser !

Le consommateur est devenu unique, et avec lui des attentes multiples, qui se différencient en fonction des typologies de ville et  se regroupent  en fonction des catégories d’ages auxquelles ils appartiennent ! 

Pour satisfaire à toutes ces demandes, il va falloir proposer en magasin, ce que le client n’a pas sur Internet : à savoir : de la relation humaine et l’échange avec des vendeurs disponibles et informés.

Ne pas perdre de temps, avoir un large choix et être reconnu et considéré sont autant d’attentes que le consommateur actuel ne veut plus sacrifier.  Sa sensibilisation grandissante au développement durable, incluant sociétal et environnemental,le rapproche d’une consommation plus responsable et de plus en plus locale.

Sa recherche d’une relation personnalisée et d’une expérience réussie est un atout supplémentaire pour le commerce de proximité.

Pour toutes ces raisons et parce que les différents modes de commerce se complètent et s’enrichissent plutôt qu’ils ne s’opposent, le commerce de proximité a toutes les cartes en main pour se réinventer et retrouver une place de choix dans le cœur des consommateurs.

source :  http://www.centre-ville.org/wp-content/uploads/2017/06/Barometre2017.pdf

 

Publicités

FLIGHT 001: Le pop-up anniversaire de Baggu ! — RETAIL IN …

Baggu est un fabricant de sacs et accessoires, connus pour ses dessins originaux, ses couleurs vives et ses imprimés hors norme. Leur vocation est de proposer des sacs respectueux de l’environnement sans sacrifier le look. Fondé en 2007, par Emily Sugihara et sa mère Joan, Baggu a commencé avec un sac en nylon, simple et […]

via FLIGHT 001: Le pop-up anniversaire de Baggu ! — RETAIL IN …

Pour le renouveau du RETAIL en 2018?

Si 2017 s’annonçait comme l’année de la fin du point de vente physique, il se peut bien que 2018 marque son renouveau: les signes sont prometteurs !

Après avoir traversé une zone de turbulence, les retailers qui ont résisté ont apporté les ajustements nécessaires pour s’adapter aux besoins et aux désirs changeants des consommateurs.

Pour 2018, les consommateurs montrent un regain d’intérêt et les annonces d’allégement de charges devraient achever de les convaincre.

D’après les contributeurs Retail au site d’informations business « Forbes », 2018 devrait  proposer de nouveaux défis et offrir de belles opportunités aux retailers !

La grande tendance : la transformation technologique!

Le paysage change : si la technologie a déjà bien pris sa place dans le commerce en général et si elle est prometteuse , elle n’est pas facile à mettre en place dans les petits commerces.  Le succès du retail en 2018 sera lié à la capacité des retailers à s’adapter à l’évolution du marché qui les entoure et à l’évolution des attentes consommateurs.

Un autre moyen de proposer des expériences personnalisées aux clients, c’est de s’appuyer sur l’Intelligence artificielle, en ne cherchant pas à tout révolutionner, mais à s’appuyer sur des petites victoires, pour faire la différence : être là ou les clients veulent que l’on soit, interagir avec eux là où les clients le souhaitent et rendre l’expérience client transparente sur tous les points de contact et les canaux.  Il faudra toutefois faire attention que l’IA ne soit pas trop envahissante, au point de faire peur!

Le point de vent physique : l’humain avant tout…

Dans le passé c’était le retailer qui imposait au client ce qu’il devait acheter et comment le faire !  Cette époque est révolue, c’est le client qui décide comment il veut acheter et si il décide de consacrer le maximum de ses dépenses au commerce en ligne, c’est au retailer à lui donner envie de revenir en point de vente physique.

Et si le consommateur assoiffé de prix bas, peut déserter les achats à distance, c’est parce que les retailers auront su lui proposer une expérience de shopping qu’ils ne trouvent pas en ligne.  Il faudra également que les marques proposent une expérience différenciée et reconnaissable quelque soit la clé d’entrée du consommateur.

mais une obligation de repenser le « physique »!

Pour intégrer l’impact de l’omnicanal et la montée en puissance des click and collect, il sera impératif de mettre en phase le physique des points de vente avec les nouvelles manières de consommateur. Profiter de cette opportunité pour mettre en place le magasin du futur plutôt que de louper une fois de plus le coche et de perdre du terrain sera un défi pour les retailers et la grande distribution en général, agrandissant encore le fossé entre les gagnants et les perdants.

A tout cela rajoutez les transformations en profondeur des systèmes logistiques, qui devront suivre et même anticiper les nouveaux modes d’achats et la montée en puissance de la monnaie virtuelle qui pourrait être à terme déterminante dans le choix du client et vous aurez un aperçu des transformations supplémentaires qui vont continuer de faire évoluer le retail.

Alors faites de 2018, l’année de toutes les expérimentations, celle des nouveaux modèles de commerce et si seulement quelques unes sortent du lot, si elles comblent les attentes de vos clients, c’est que vous aurez visé juste !

Belle année à vous !

Illustration :  design by Freepik

Source :  https://www.forbes.com/sites/pamdanziger/2017/12/27/retail-shopping-predictions-2018/#1b316f55fb33

YANGZHOU ZHONGSHUGE : une cathédrale de livres !

RETAIL IN ...

Yangzhou Zhongshuge est  situé à Zhen Yuan qui se trouve au bord de l’eau et au milieu des arbres. S’inspirant de la localisation particulière, l’architecte a ajouté un pont en arc – un symbole essentiel de cette ville historique et culturelle ancienne – dans son concept de design. C’était l’élément moteur de la culture et du commerce, et cela signifie également que la librairie est le lien entre l’homme et les livres .
Capture d_écran 2017-07-21 à 11.18.21 copie

Par la porte principale de Zhongshuge, on entre dans le lobby. En utilisant le concept de pont en arc, le concepteur étend la symbolique du monde des livres. « Les rivières sur le sol et dans le ciel qui circulent au devant des lecteurs pour aller plus loin dans le vaste océan de la connaissance.

Capture d_écran 2017-07-21 à 11.18.34 copie

Les étagères sur les deux côtés étendent la forme de l’horizon avec des arcs élégants, tout comme un pont sur un…

View original post 284 mots de plus

Promenade de Flandre : la nouvelle destination shopping !

Demain 18 Octobre,  le 1er centre commercial transfrontalier entre France et Belgique , ouvrira ses portes au grand public , sur la ZAC du petit- Menin, à deux pas du centre commercial de Roncq.

Un centre commercial de plus, à l’heure ou chacun se pose la question de la durabilité des points de vente physiques, le projet peut paraitre audacieux ! Pas pour ceux qui ont compris, que le point de vente pouvait encore attirer le client, à condition qu’il lui fasse vivre une expérience mémorable !     C’est bien ce que les instigateurs de ce nouveau centre commercial ont pris en compte.  Confié  au célèbre cabinet d’architecture Wilmotte, le projet architectural ne pouvait être que remarquable : un bâtiment contemporain, clairement visible depuis les axes routiers, installé au milieu de 10000m2 de jardins thématiques, dont le décor se reflète sans fin, sur les lames verticales en aluminium miroir qui composent son écrin.

45 nouvelles enseignes, adaptées à un commerce de périphérie et complémentaires de l’offre existante, viennent enrichir la proposition commerciale de la région !   Cette offre rassemble en majorité des enseignes déco/maison (Habitat, maison du Monde, Darty, But,…) et des enseignes mode, sports et loisirs (Kaporal, Newlook, Orchestra, Cultura, Intersport).  Des concepts inédits ou rares dans la région renforceront l’attractivité de Promenade de Flandre :

  • Le 1er  Maison Dépot des Hauts de France
  • Le 1er Zodio au nord de l’agglomération
  • Le 1er café Flying Tiger en collaboration avec Gagao

et des concepts innovants pour Newlook et Mango.

Outre la qualité architecturale et l’originalité de l’offre, ce nouveau centre s’inscrit dans une démarche responsable. Coté bâtiment, Promenade de Flandre fera l’objet d’une double certification environnementale : NF Batiment tertiaire-Démarche HQE et BREEAM, tandis que coté recrutement, Altarea Cogedim et Immochan ont développé l’employabilité des habitants du bassin de vie, en partenariat avec la Maison de l’Emploi du Lys Tourcoing, Pôle Emploi et les collectivités locales, en proposant pas moins de 800 emplois sur la zone.

Souhaitons que les efforts de l’ensemble des acteurs, pour mener à bien ce projet, seront récompensés par un accueil enthousiaste des futurs visiteurs.

Adresse : Centre commercial Promenade de Flandre

1 route de Roncq 59960 Neuville en Ferrain
Ouvert  : du lundi au samedi de 10h à 20h,
restaurants et loisirs jusqu’à 22h

Retrouvez les sur http://www.promenadedeflandre.com/

source : mot compte double

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Lambersart s’ouvre à « l’Éphémère » !

Convaincues que le point de vente n’est pas mort, contrairement aux prédictions alarmistes de certains oiseaux de mauvaise augure, les municipalités redoublent d’effort pour accompagner le tissu commercial local et redonner vie au commerce de proximité souvent délaissé.ephemère9-RETAILEX

Ne nous voilons pas la face, le montée en puissance des achats en ligne et la « sur-densification » des centres commerciaux périphériques ont plus que chamboulé le commerce de quartier.

Mais mentalités et comportements changeant, la consommation se veut de plus en plus responsable.  Les clients, pour lesquels le temps est plus que jamais un bien précieux, commencent à retrouver le chemin du commerce de proximité.  Aux commerçants de leur apporter l’offre et le service à la hauteur de leurs exigences!

Pour amener de l’actualité et de la nouveauté dans un quartier, le pop up est depuis des années, une solution qui a fait ses preuves dans les grandes villes.ephemère6-RETAILEX

A 2 pas de Lille, la ville de Lambersart vient elle aussi de suc comber à l’appel du commerce éphémère.  C’est d’ailleurs le nom qui a été retenu pour la première boutique d’un nouveau genre, qui s’est ouverte ce mercredi au coeur du « canon d’or »ephemère5-RETAILEX

Laisser vide un commerce qui venait de baisser le rideau ? Pas question ! Les équipes municipales se sont mobilisées pour transformer cette situation en aubaine : donner la possibilité à des créateurs du quartier de mettre en avant leurs réalisation et de les proposer à la vente au cœur du premier pop up des créateurs lambersartois : « L’éphémère »

Sous, l’impulsion de la mairie et soutenus par l’association des commerçants du quartier, 7 auto-entrepreneurs ont investi le lieu, pour en faire une boutique attrayante aux airs de concepts store.ephemère7-RETAILEX

Un mois durant, vous pourrez découvrir les productions artisanales de ces créateurs : Déco, Mode, Bijoux, Céramique et Paper Art,… chacun proposant des créations dans un domaine différent.

Retrouvez

et leurs créateurs, qui a tour de rôle tiennent boutique dans ce nouvel espace !ephemère4-RETAILEX

Une manière intéressante de donner à la fois de la vie à un quartier, et de la visibilité à des créateurs souvent seuls derrière leur boutique virtuelle.ephemère1-RETAILEX

Gageons que les clients seront au rendez-vous !
Qui sait, si l’accueil  réservé à ce pop up est à la hauteur, l’aventure de l’éphémère durera peut-être au delà d’un mois !!

 

Adresse : 9 avenue Becquart, Lambersart
Ouvert  : du mercredi au samedi de 10h à 19h,
Jusqu’au 14 Octobre 2017

Retrouvez les sur Facebook 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

HILLS AVENUE FLAGSHIP : une forêt immaculée !

RETAIL IN ...

De jour comme de nuit, le flagship de Hills Avenue étonne par son impressionnant décor . Le magasin de chaussures japonais supprime les étagères et les racks en faveur d’une installation « White foret », avec pour thèmes  flottement et  marche sur l’air.
Tokujin_Yoshioka_Hills-Avenue-2

Conçu par Tokujin Yoshioka, l’installation de la boutique  exprime la légèreté des chaussures Hills Avenue – développées à l’aide de technologies exclusives – dans tout le magasin et au-delà.

Tokujin_Yoshioka_Hills-Avenue-3 

Les fenêtres du sol au plafond sur les deux étages de l’ espace de 300 m² permettent d’embrasser d’un seul regard la « White Forest » de Yoshioka.
Tokujin_Yoshioka_Hills-Avenue-5
Les chaussures flottent et volent dans la forêt de 700 fines tiges de métal blanc, libérées des lois de la gravité. Et ce ne serait pas Yoshioka si l’installation ne jouait pas avec la lumière d’une manière ou d’une autre.

View original post 62 mots de plus

JOOOS FITTING ROOM : 4 univers dans un même lieu !

RETAIL IN ...

JOOOS Fitting Room intègre les 100 meilleures marques de mode dans la liste de vente de Tmall et sélectionne 4 collections les plus représentatives auprès des acheteurs: Collection Mori Girl, Celebrity Collection, Collection OL et Fashionable Girl Collection, le magasin espèrant combler le sentiment de vide généré par les achats en ligne.
Le vêtement, en tant que fruit unique du travail humain, n’est pas seulement la représentation et le produit d’une civilisation matérielle, mais aussi une signification profonde dans la culture spirituelle. 

La marque espère que tous les clients qui entrent dans ses espaces «y gagnent quelque chose» ou même interagissent avec le lieu. Le concepteur a puisé son inspiration dans des évolutions de consommation pour créer des expériences d’achat de vêtements qui fascinent toutes les filles.
Hangzhou JOOOS Fitting Room est situé à la porte du rez-de-chaussée de la Commercial Street Phase II sur l’avenue Xingguang. Un écran…

View original post 428 mots de plus

Quel avenir pour les robots dans le retail ?

Pepper vient de fêter en toute discrétion son premier anniversaire sur notre continent.  Vendu à travers le monde à plus de 10 000 exemplaires dans 2 000 entreprises, il  a déjà séduit 300 sociétés européennes, parmi elles de nombreux acteurs du retail.
Mais pour faire quoi ??

Pepper, l’humanoïde…

Pour ceux à qui cela aurait échappé, Pepper est un robot humanoïde développé par la société française Aldebaran et le groupe japonais Softbank.  Capable d’identifier les principales émotions telles que la joie, la tristesse, la colère ou la surprise.  Il sait interpréter un sourire, un froncement de sourcil, l’intonation de la voix ou encore le langage non verbal comme par exemple l’inclinaison de la tête.  L’association de ces infos permet de déterminer si la personne située en face de lui est d’humeur plutôt positive ou négative.

4 microphones directionnels lui permettent de localiser la personne qui lui parle, ses 3 caméras (dont une 3D) lui permettent d’identifier les mouvements et de reconnaitre les émotions trahies par son interlocuteur, sa connexion  internet lui permet de répondre à bon nombre des questions et la tablette qui orne sa poitrine peut proposer un certain nombre de choix. Lire la suite Quel avenir pour les robots dans le retail ?

Etude House ouvre un flagship à Séoul

Ce 10 mai, Etude  House a ouvert un flagship à Myungdong dans le cadre de sa campagne axée client en accord avec le slogan de la marque « Life is sweet ». Ce magasin de 3 étages offre différents services et permet aux clients de vivre des expériences variées, en testant différentes couleurs et en achetant les produits de la marque.

Sous le thème  » la maison des couleurs », le design extérieur se distingue par une ambiance branchée.  A l’intérieur et à l’extérieur de l’ascenseur, se trouve une zone spécifique qui permet aux clients de prendre des photos.

Au premier étage, les clients découvriront les cosmétiques de la marque et de nombreux accessoires, ainsi qu’un pôle « Find your look » qui propose neuf looks différents. Ces looks sont illustrés par des visuels et la liste des produits de maquillage nécessaire à leur réalisation, pour permettre aux clientes de reproduire leur look préféré.

Au deuxième étage, une expérience plus personnelle, avec le « Personal Colour Studio », qui permet aux clientes de trouver leurs propres nuances, grâce à un colorimètre et de se faire conseiller parmi une palette de couleurs autour des 4 saisons.  Cette « palette personnelle » vendue dans cette boutique n’était jusqu’à là disponible qu’en exclusivité sur le site.

Au 3ème étage enfin, un atelier de personnalisation,  le »Colour Factory » ouvrira dans quelques jours et permettra aux clientes de se créer leur propre rouge à lèvres, en choisissant couleur et design.  Ce service de rouge à lèvres sur mesure , qui est le plus différenciant, peut se faire sur rendez-vous avec une spécialiste de la marque, qui vous aidera à choisir la couleur .

Une balle variété d’expériences clients, qui vont crescendo, au fil des étages !

 

source : http://retailinasia.com/

 

Enregistrer

Stratégie point de vente, Retail Staging et Cross Retail